L'Empire Brisé - Le Prince Ecorché

Le jeune Jorg, 14 ans et demi, est le chef incontesté et cruel d'une bande de mercenaires, ses "Frères", avec qui il écume les villages et campagnes de l'Empire des Cent en pleine guerre. Ce charmant adolescent sans scrupule pille, viole, tue, massacre et brûle tout ce qui se met sur sa route, surtout si lui et ses frères peuvent en tirer un butin substantiel.

Il aime la mort, il aime le sang, et semble obsédé par l'idée de se venger du comte Renar. Il faut dire qu'avant d'être un bandit de grand chemin, Jorg était un prince, le prince d'Ancrath, et qu'à 9 ans, il a vu les hommes de Renar massacrer sa mère et son petit frère alors qu'il était piégé dans un buisson de ronce-épines.

Il a juré qu'à 15 ans, il serait roi, alors, lorsque le hasard le ramène vers le château familial, et même s'il a laissé de côté sa vengeance ces 4 dernières années, il décide de se remettre en chasse, aidé du Nubain et de Sieur Makin.




Une histoire de med fan classique, dans un Empire en guerre, de la magie noire, un prince en quête de vengeance, des monstres étranges... ou pas. Déjà, Jorg, le héros est particulier. Durant la majorité du roman, il semble sans aucun scrupule et comme mue par une force extérieur qui le pousse à semer mort et destruction partout où il passe. Tout ce qui peut représenter une faiblesse à ses yeux doit disparaître, tout ce qui conteste son autorité aussi. Il est froid, calculateur, manipulateur, salement traumatisé, bref, c'est un psychopathe. Le récit étant à la première personne, le lecteur est ainsi aux premières loges dans la tête de ce héros sombre et dérangeant. Pour lui ceux qui l'entourent ne sont que des pions dans une sorte de gigantesque jeu d'échecs qui se jouerait à l'échelle de son monde. C'est gore et immoral, tout un programme!

L'autre élément, c'est qu'en fait ce récit n'est pas du tout med fan, mais post apo. Hé oui. Et c'est ce qui fait que j'ai accroché très vite à l'histoire (outre une façon d'écrire que j'ai beaucoup apprécié, même si le découpage des chapitres peut dérouter, oscillant entre le moment "présent" et le passé de Jorg). Petit à petit des éléments clochent dans le décor, à commencer par la carte qui indique des endroits étranges comme la Normardy, Lion, la Seyne, Roma, Barlona... On nous parle aussi sans cesse des Bâtisseurs, ce mystérieux peuple disparu après le jour des Mille Soleils et qui a laissé derrière lui des constructions fantastiques : une route aux pavés tellement bien jointoyés qu'elle en est lisse, des murs où ont été incluses par enchantement des barre de métal et tellement résistants, des tunnels étranges qui courent sous terre avec des restes de deux lignes parallèles inexplicables. Jorg garde précieusement sur lui un livre de Plutarque et passe son temps à jurer par Jésu.

La carte du monde de l'Empire Brisé


On comprend assez vite que le jour des Mille Soleils n'est rien d'autre qu'une apocalypse nucléaire, et que les vestiges des bâtisseurs sont les vestiges de notre monde. Après des siècles, la civilisation est de nouveau au Moyen-Âge.

Le concept peut dérouter (surtout si on est un peu dindon et qu'on ne prend pas soin de faire gaffe aux détails. Ha lire que l'auteur ne s'est pas foulé pour trouver les noms de ses lieux, priceless!!!) mais c'est ce qui fait que je n'ai pas pu lâcher le bouquin une fois que je l'ai commencé. Ce n'est peut-être pas le best-seller du siècle, mais bord'aile, il arrive à tenir son lecteur!

Mon seul bémol? J'ai fait la bêtise de laisser le tome 2 sur mon lieu de vacances... va me falloir attendre deux mois pour lire la suite!

L'Empire brisé - T1 : Le Prince écorché de Mark Lawrence, aux éditions Bragelonne.

Commentaires